Président·e :
Dominique Chandesris

Directeur/trice de recherche

Labo. Physique des Solides



Femmes et Physique - Présentation

Bien que le « plafond de verre » soit bien connu dans toutes les branches de métiers, son effet est encore plus désastreux dans les disciplines réputées difficiles et abstraites comme la physique. Deux illustrations de ce « plafond de verre » :

  • Dans l’enseignement supérieur, la proportion de femmes parmi les enseignant.e.s chercheur.e.s en Physique est de 22%. Mais elles sont 28% parmi les Maitres.ses de conférence et seulement 13% parmi les Professeur.e.s (statistiques du ministère pour l’année 2014).
  • Dans les entreprises, parmi les ingénieur.e.s, selon l’enquête menée en 2018 par l’IESF (Société des Ingénieurs et Scientifiques de France), le salaire brut médian des femmes s’élève à 47 000 euros contre 60 000 euros pour les hommes (écart 22%). (étude de l’IESF publiée dans « le monde » daté du 26 juin 2018).

La commission "Femmes et Physique" de la SFP a pour objectif d'attirer, encourager et promouvoir les femmes dans les métiers de la physique. Lire le papier paru dans la revue Reflets de la Physique de la SFP en 2012.

 

Que fait-on dans la commission? 

La commission mène un certain nombre d'actions pour tenter de corriger les facteurs à l'origine des inégalités H/F dans les métiers de la physique. 

Les missions de la commission portent principalement sur :

  • l’organisation de sessions dédiées à la parité femmes/hommes lors des différents congrès de la SFP (congrès général, congrès de spécialité). Ces sessions, organisées autour d’une ou deux conférences thématiques suivies d’un débat donnent l’occasion d’échanger et de réfléchir à des pistes d’amélioration de la parité en physique.
  •  la sensibilisation des organisateurs d’événements scientifiques sur la nécessité d'augmenter la proportion des femmes invitées et oratrices au sein de ces manifestations
  • la sensibilisation des organismes sur l'intérêt d'augmenter la proportion des femmes au sein des instances de décision : les différents conseils et comités
  • l’interpellation des candidats à l’élection présidentielle en 2017 en leur proposant des mesures pour développer la recherche et l’innovation scientifique et technologique. Cette action a été faite en collaboration avec les associations « femmes & mathématiques », « Femmes & Sciences » et « Femmes Ingénieurs », associations reconnues pour leur expertise dans le domaine de l’orientation des jeunes vers les métiers des sciences et de la technologie et dans le domaine de la promotion des femmes scientifiques, techniciennes et ingénieures 
  • la motivation des femmes pour se proposer aux élections / accepter lorsqu'elles sont sollicitées
  • la sensibilisation des différentes instances aux choix de leurs critères de sélection et aux biais qui jouent en défaveur des femmes, à l’intérêt de prendre en compte les activités comme les travaux de vulgarisation de la science ou les actions au service de la collectivité – souvent prises en charge plus largement par les femmes au cours de leur carrière
  • la représentation de la SFP auprès des structures internationales sur l’égalité des genres : « Women in Physics » de l’IUPAP (International Union of Pure and Applied Physics) et de l’EPS par exemple
  • l'augmentation de la visibilité des physiciennes : Edition spéciale « Reflets de la Physique » en 2014 – pages wikipedia sur des physiciennes – proposition de femmes aux différents prix scientifiques –, proposition de portraits de femmes scientifiques dans les « Reflets de la Physique » 

 

Ses actions phares...
  • Ecriture d’une charte de parité. Ayant pris acte du constat qu’en physique (comme ailleurs !) la visibilité des femmes est inférieure à leur taux d’activité dans la communauté, la SFP a été à l’origine d’une charte de parité maintenant adoptée par la Société Française d’Optique, Femmes & Sciences, le CNRS, et prise en compte par l’European Physical Society. L’objectif de la charte est d’atteindre, à la conférence, une juste représentation des femmes dans le domaine ; elle est à signer par les organisteurs-trices ‘Gender fairness at conferences
  • Mise en place d'un système de mentorat qui s’adresse à toute jeune physicienne qui ressent le besoin d’être accompagnée par une personne plus expérimentée et bienveillante. Ce partage d’expérience peut s’avérer précieux aux différentes étapes de la vie de physicienne. Pour bénéficier de ce mentorat, il suffit d’en faire la demande auprès de la commission. (mail à sfp-femmes[at]sfpnet.fr).
  • Interventions de membres de la commission « Femmes et Physique » lors de conférences, séminaires, tables rondes, pour faire connaître les actions de la SFP sur la parité, et s’enrichir d’actions menées dans d’autres communautés 

 

Comment fonctionne-t-elle ?

La commission se réunit annuellement au siège de la SFP à Paris et organise plusieurs réunions en vidéoconférence tout au long de l'année.

Une liste de diffusion élargie permet de se tenir au courant de l'actualité et des actions menées.

Toute personne intéressée par le sujet est la bienvenue : pour plus d'informations, s'inscrire à la liste de diffusion ou demander un mentor, écrire à sfp-femmes[a]sfpnet.fr ou contacter la responsable de la commission Dominique Chandesris (chandesris[at]lps.u-psud.fr) ou contacter Véronique Pierron Bohnes (vero[at]unistra.fr).

 

Autres contacts : 

caroline.champenois[at]univ-amu.fr, Responsable de l'action « mentorat » de la SFP

kees.vanderbeek[at]c2n.upsaclay.fr, correspondant pour le site web

sandrine.morin[at]univ-rouen.fr, Responsable de l'action « pages Wikipedia » et de l’organisation du colloque ‘Femmes & Physique’ au congrès général SFP de 2013 à Marseille et aux JMC15 à Bordeaux en 2016.

marie.geleoc[at]cea.fr, Responsable du contact avec le CEA

Action 1

blabla


Action 2

bla


Dernières actualités

La commission compte 48 membres.

En étant connecté, vous pouvez consulter les profils des adhérents en cliquant sur l’épingle.

Vous souhaitez contacter la commission Femmes et Physique ? Cliquez ici